L’Ikigaï

Pour donner du sens à sa vie professionnelle et personnelle 

Les grands questionnements suite au confinement 

Parce que suite au confinement que l’on a vécu, beaucoup d’entre nous ont pris un certain recul et ont eu des prises de conscience (voir des gros électrochocs) et se sont rendus compte : 

  • Qu’ils n’étaient pas à leur juste place dans leur vie professionnelle. Ils se sont posés des questions du genre « Qu’est-ce que je fais dans ce travail? Quel sens ça a pour moi? Est-ce que c’est un véritable choix ou alors je me « contente »? Pour différentes raisons (financières ou autres)

  • Pas à leur juste place dans la ville ou le quartier où ils habitent : d’ailleurs beaucoup de personnes ont envisagé de déménager depuis le déconfinement

  • Qu’ils n’étaient pas à leur juste place dans leur couple, dans leur vie quotidienne (c’est la conséquence de se retrouver toute la journée avec son compagnon) 

Il n’y a qu’en se plantant qu’on peut pousser 

Je crois qu’un des aspects positifs du confinement c’est que ça a permis à nombre d’entre nous de revoir nos priorités de vie et se rendre compte que « ce que j’appelle les raisons « bullshit » pour ne pas passer à l’action » ne sont maintenant plus valables. Je pense qu’il est vraiment temps de passer à l’acte pour retrouver du sens et savoir pourquoi je fais ce que je fais ? 

Quand je parle de raisons « bullshit » ça veut dire que vous trouverez toujours des excuses pour ne pas faire quelque chose dont vous sentez que vous avez vraiment besoin mais qui va engager un grand changement dans votre vie, parce qu’au fond, et c’est normal, il y a la peur de prendre des risques et de se planter ! 

Mais j’ai envie de vous rappeler cette expression « il n’y a qu’en se plantant qu’on peut pousser » et des excuses vous en aurez toujours. Par exemple pour changer de travail et oser écouter votre petite voix qui vous dit : « allez j’ai très envie de changer parce que : 

  • Je sens que je suis en dessous de mon potentiel, que je suis capable de beaucoup plus et mieux

  • Que les valeurs de cette entreprise ne me correspondent plus 

  • Que j’en ai vraiment marre de ce boulot : je ne comprends plus l’intérêt de ce travail, de ma mission? 

  • Je m’ennuie et j’ai fait le tour de ce job, il ne m’apporte plus d’évolutions, je n’apprends plus rien qui me donne satisfaction 

  • Et j’ai vraiment besoin d’autre chose, de me donner un temps pour faire le point sur ce que je veux vraiment dans la vie

Il y aura toujours des raisons pour NE PAS changer 

Alors soit c’est la situation économique qui n’est pas favorable mais ça, ça dure quand même depuis de nombreuses années en France donc quoi ? On va devoir attendre le « rebond économique » avant de prendre notre bonheur en main ? On risque d’attendre longtemps, vous ne pensez pas ?  Soit on va se dire que ça n’est pas la priorité parce qu’il y a des travaux dans la maison, ou alors il y a les enfants qu’il ne faut pas perturber en chamboulant leur quotidien ou je ne sais quoi encore mais la question ici c’est de se dire :

« Quand est-ce que vous devenez votre propre priorité? »

Je crois qu’on ne peut pas décider de tout chambouler du jour au lendemain mais quand on a des signaux forts comme ça a pu être le cas pour certains durant le confinement, c’est important de ne pas les ignorer. 

Quand vous décidez de changer, tout change autour de vous 

Ce qui est incroyable c’est que lorsque vous prenez la décision de reprendre votre vie en main, vous allez découvrir un tas de ressources intérieures, de la créativité, des talents que vous ne soupçonnez pas ! Et c’est ça qui fait la force d’un travail de remise en question, de remise en mouvements : c’est comme si l’énergie circulait de nouveau et elle vous donne accès à des parties de vous même qui étaient cachées jusqu’ici et qui vous permettent de trouver les solutions à vos obstacles et vos difficultés !! c’est la MAGIE du travail personnel.

L’Ikigaï, notre « raison d’être » selon le concept de vie japonais

J’en viens à vous parler de l’Ikigaï. Ce concept de vie japonais qui fait référence à ce qui donne du sens à notre vie. Notre raison d’être, ce qui nous donne vraiment! envie de nous lever le matin. 

Ikigaï vient de Iki (être en vie / être vivant) et Gaï (ce qui vaut la peine d’être vécu).  C’est une philosophie de vie qui consiste à vivre de manière à entretenir une raison et l’envie de se lever chaque matin. C’est trouver ce « quelque chose » qui vous fait vibrer et vous nourrit vraiment dans la vie. J’aime dire « là où se trouve notre zone de magie ». Selon les japonais nous avons tous un ou plusieurs Ikigai en nous, mais nous n’en sommes pas forcément conscients. 

L’ikigai est un outil évolutif et dynamique qui va suivre notre propre évolution, il s’adapte au changement, ça n’est pas quelque chose de figé. 

L’Ikigaï, la mise en relation de plusieurs éléments  

Alors pour trouver notre Ikigaï, on va travailler à mettre en relation 4 éléments : 

  1. Ce que vous aimez faire (vos goûts, les choses qui vous plaisent et vous animent dans la vie, vos passions si vous en avez) 
  2. Ce pour quoi vous êtes doué (vos talents/compétences) 
  3. Ce pour quoi vous êtes payé (ou vous pourriez être payé) 
  4. Ce dont le monde a besoin (et qui vous donne un sentiment d’utilité) 

A l’intersection de ces différents éléments chacun va pouvoir identifier différentes sous catégories : 

  1. Sa passion : qui va émerger dans la zone de rencontre entre ce qu’une personne aime et ce pour quoi elle est douée 
  2. Sa mission : définie par la rencontre entre ce que la personne aime et ce dont le monde a besoin 
  3. Sa vocation qui est à l’intersection de ce dont le monde a besoin et ce pour quoi une personne est payée 
  4. Sa profession : définie par vos aptitudes (ce pour quoi vous êtes douée) et vos compétences qui donnent lieu à une rémunération 

Le principe de l’Ikigaï ne va pas être de se concentrer sur une des zones en particulier mais bel et bien d’extraire de toutes ses découvertes sur vous-même, ce qui constitue le noyau dur, le dénominateur commun, la raison d’être. Le fameux Ikigaï !

Si vous souhaitez en savoir plus, il y a : La méthode Ikigaï de Hector Garcia  &  Francesc Miralles 

Et n’oubliez pas comme a dit Walt Disney « If you can dream it, you can do it »! 


© 2020 ANNE HERVOCHE. ALL RIGHTS RESERVED

Designed by iCreate by PIA